Enherbement du rang et / ou de l'inter-rang

LA DÉMARCHE

Il y a 5 ans, les viticulteurs se sont lancés dans l'expérimentation de semis de couverts végétaux dans l'inter-rang afin d'améliorer la vie de leurs sols. L'objectif recherché : accroître la vie microbienne des sols, le taux de matière organique par l'apport de biomasse et la réduction du travail du sol.

 

La première année un mélange de trèfles avait été implanté sur une petite surface mais des problèmes au semis et à la levée n'avaient pas permis d'obtenir des résultats concluants. L'année suivante, c'est un mélange orge / féverole qui est implanté sur 5 ha. Aucune compétition n'est observée vis à vis de la consommation en eau ou des nutriments pour la vigne. Progressivement les couverts végétaux sont implantés sur la totalité des surfaces en vigne dans l'inter-rang. Ils représentent environ 40 ha. Afin de ne plus travailler mécaniquement l'inter-rang, les frères Delmas s'orientent vers le semis-direct. Ils investissent dans un semoir à semis-direct à l'hiver 2018 et réalisent les premiers semis.

LES SAVOIRS AGROÉCOLOGIQUES

Les semences d'orge et de féverole sont produites via l'atelier grande culture. Les semences de radis fourrager sont achetées.

Les viticulteurs ont privilégié l'implantation de couverts diversifiés pour mieux structurer le sol grâce à la complémentarité des systèmes racinaires. La féverole est choisie pour sa capacité à fixer l'azote symbiotique.

Les viticulteurs ont ajouté du radis fourrager au mélange féverole orge pour son pouvoir « décompactant ». Cette espèce présente plus de difficulté à lever notamment en conditions humides.

 

Si le couvert échoue, les viticulteurs laissent se développer un enherbement spontané.

 

Lorsque le couvert est bien développé, il est roulé en avril / mai. Lorsqu'il est peu développé, le roulage étant peu efficace, le couvert est donc fauché pour ne pas géner les travaux manuels. Les viticulteurs ont monté un outil combiné : intercep à l'avant, fauche à l'arrière.

Une ou deux fauches supplémentaires peuvent être réalisées pour la maîtrise des vivaces.

 

En détruisant les couverts en avril / mai, les viticulteurs n'ont pas constaté de concurrence hydrique ou azotée avec la vigne.

 

Itinéraire technique pour l'implantation de couverts végétaux orge, féverole, radis fourrager dans l'inter-rang

Période Intervention culturales Outils Observations
Sept/oct Semis en semis-direct en un seul passage Semoir en semis-direct AURENSAN

Semis après vendange et avant la pluie suivant les vendanges

Souhait de ne plus travailler l'inter-rang

Composition du mélange : 70 % féverole ; 25 % orge ; 5 % radis fourrager

Densité de semis : 70 kg / ha

Montant de l'investissement du semoir : 15 000 €

Avril/mai Destruction Roulage ou Fauche

Si le couvert est bien développé : roulage

Si le couvert est peu développé : fauche

Destruction en avril / mai pour éviter la concurrence azotée et hydrique

Juin/juillet Fauche Broyeur / faucheur Une ou 2 fauches supplémentaires peut être réalisées pour la maîtrise des vivaces.

 

Aujourd'hui, c'est la seule exploitation de la cave Héraclès à avoir généralisé les couverts végétaux en inter-rang de vigne.

Les viticulteurs envisagent de tester à l'avenir de nouveaux couverts : mélanges de trèfles ou d'associer une espèce supplémentaire au mélange féverole / orge / radis fourrager.

 

Dans le cadre du pilotage de la fertilisation, ils réalisent des analyses de sol tous les ans. Les viticulteurs ont constaté une teneur en azote dans le sol plus élevée.

Lorsque les viticulteurs maîtriseront la technique avec le nouveau semoir en semis-direct, l'objectif est de réduire les apports organiques.

 

Difficultés en 2018 :

Les conditions défavorables pour l'implantation des couverts ainsi que le retard dans l'obtention du semoir en semis direct n'ont pas permis de semer la totalité des inter-rang dans de bonnes conditions. Des semis ont été réalisés très tardivement en janvier 2019 et se sont peu développés (cf. photos).

 

combiné intercep - faucheur - 02/05/19

 

Couvert roulé il y a quelques jours semis automne 2018 - 2/05/19

 

ZOOM SUR LA TECHNIQUE DE L'INTERCEP :

Pour le désherbage mécanique, les viticulteurs réalisent 6 à 8 passages par an avec des rasettes hydrauliques (1 passage à l'automne et à partir de février, un passage par mois) (cf. photos ci-dessus).

INTÉRÊTS DU POINT DE VUE DE L'AGRICULTEUR

Economiques

Agronomiques

Environnementaux

  • Coût des semences réduits du fait d'un atelier grande culture et d'une gestion très extensive

  • Diminution du nombre de passage pour le désherbage mécanique

  • Biomasse produite, taux de matière organique, vie microbienne des sols
  • Teneur en azote du sol
  • Tassement des sols

  • Diversité des espèces cultivées dont espèce mellifère (féverole)

  • Limitation des risques de lessivage pendant la période des pluies

Social : Accueil de visites pour promouvoir les couverts végétaux

 

Difficultés rencontrées :

Les principales difficultés sont liées aux conditions d'implantation. L'achat du semoir étant très récent (hiver 2018), les viticulteurs sont encore en phase d'expérimentation pour l'implantation des couverts en semis-direct.

 

Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Vidéos

À télécharger

Contact

Philippe et Bernard DELMAS & Cyril PACHON

EARL Delmas Frères
19 rue d’entre vigne
30310 Vergèze
Me contacter