Prairies multi-espèces

LA DÉMARCHE

Parallèlement à la mise en place du parcours de pâturage tournant dynamique, Stéphane a fait évoluer la composition de ses prairies temporaires dans l'objectif de diminuer les apports d'azote et d'augmenter l'autonomie protéique en y introduisant des légumineuses notamment.

LES SAVOIRS AGROÉCOLOGIQUES

Stéphane compose lui-même ses mélanges et en expérimente différents types selon les caractéristiques de ses sols et la destination de la prairie (fauche ou pâturage)

Stéphane réalise des mélanges allant de 4 à 7 espèces différentes, semés entre 25 et 30kg/ha.

 

Espèce Objectif
Ray-grass Italien Couvrir rapidement le sol pour éviter le salissement. Stéphane a fait des essais en mettant jusqu'à 7kg de RGI dans le mélange, ce qui était trop élevé. Quand le RGI meurt, ça crée des manques, des « trous », dans le couvert. Il n' y a en réalité besoin que de 2kg dans un mélange semé à 27,5kg/ha
Trèfles et Lotiers Fixer l'azote / Produire un fourrage riche en protéines
Trèfle hybride Couverture rapide du sol
Trèfle blanc, trèfle violet et lotier Assurer la pérennité du couvert avec présence de légumineuses
Lotier des marais Adapté aux zones hydromorphes d'argile rouge

 

Exemples de mélanges multi-espèces de 4 à 5 espèces :

  • Pour une prairie de fauche : fétuque, dactyle, lotier, trèfle hybride
  • Pour le pâturage :  fétuque élevée, ray-grass anglais, lotier, trèfle blanc, trèfle violet

 

Exemples de mélanges multi-espèces de 6 à 7 espèces :

  • Fétuque élevée (9kg), dactyle (3kg), Ray-grass anglais (3kg), Ray-grass italien (2kg), trèfle hybride (6kg), trèfle blanc (2kg), lotier corniculé (2,5kg)
  • Fétuque (9kg), ray-grass anglais (3kg), fléole (3kg), lotier (4,5kg), trèfle hybride (6kg), Ray-grass italien (2kg)

La fétuque élevée et la fléole sont des espèces longues à s'implanter. Pour compenser dans les premières années, Stéphane mise sur le ray-grass italien et le trèfle hybride qui s'implantent rapidement. Il faut trouver le bon équilibre dans le mélange pour que ces espèces ne prennent pas le dessus sur les autres. Avec ces types de mélanges, il y a toujours des légumineuses au bout de 3 ans.

Les prairies multi-espèces ne reçoivent aucun apport d'azote minéral de synthèse et reçoivent environ 15 tonnes de fumier par hectare un an sur trois. Elles ont une durée de vie moyenne de 4 à 5 ans.

 

Rendement moyen : 8 T de MS/ha

 

Elles sont récoltées tôt en enrubannage de manière à faire un fourrage riche en matières azotées pour ainsi augmenter l'autonomie protéique du système.

 

INTÉRÊTS DU POINT DE VUE DE L'AGRICULTEUR

Economiques

Agronomiques

Environnementaux

  • Augmentation de l'autonomie protéique

  • Fourrage de meilleure qualité

  • Réduction des charges d'intrants

  • Meilleure gestion du cycle de l'azote grâce à la présence de légumineuses
  • Réduction des pertes d'azote par lessivage

 

 

Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Vidéos

À télécharger

Contact

Stéphane FAIDY

Earl Charchenay
9 Route des Fontenelles - Charchenay
79400 Saint-Martin de Saint-Maixent
Email : earl.charchenay@gmail.com