Autres leviers au service de la qualité des eaux : un tour d’horizon en Europe

La problématique de la pollution diffuse des eaux souterraines est commune dans les différents pays européens, et certains acteurs développent des leviers, qui peuvent se combiner entre eux, afin de favoriser le changement des pratiques agricoles à long terme comme les aides incitatives, le développement d'une filière territoriale, l'acquisition foncière, et enfin un accompagnement individuel.

Les scénarios peuvent être identiques comme par exemple la conversion en agriculture biologique sur tout ou partie de la surface du territoire. On le retrouve dans les cas de l'AAC d'Évian, de Lons-le-Saunier, de Munich en Allemagne et dans trois AAC situées dans les régions Centre, Nord-Pas de Calais et Haute Normandie. Les leviers mobilisés sont néanmoins différents.

Pour préserver la qualité de l'eau minérale d'Évian, l'Association pour la Protection de l'Impluvium de l'Eau Minérale d'Évian a défini et financé des aménagements et pratiques. Les agriculteurs perçoivent des subventions afin de ne plus utiliser de produits phytosanitaires et privilégier la lutte biologique. Les bâtiments d'élevage sont mis aux normes (couverture des fumiers, imperméabilisation des plates-formes) et les méthodes de fertilisation sont mieux étudiées et contrôlées (Boulier, 2011). La municipalité de Munich (Allemagne) a également décidé d'encourager l'agriculture biologique à travers des aides de l'État (Barataud et al., 2014a). Dans le cas de Lons-les-Saunier, les agriculteurs sont encouragés à la conversion en agriculture biologique par le biais d'aides mais aussi par le développement d'une filière locale avec les établissements collectifs qui sont approvisionnés par ces produits biologiques (Allain, 2013; Barataud et al., 2016).

En Ecosse, un programme incitatif pour des bonnes pratiques lié à un accompagnement individuel avec experts pour la qualité des eaux souterraines a été mis en place depuis 2015 sur six AAC et basé sur des financements personnels (Scottish Water, 2012). Les bonnes pratiques peuvent être la substitution de produits moins impactants pour la qualité des eaux souterraines, de suivre un plan de fumure lié aux analyses de sol, de changer de buses pour épandre les pesticides. De façon similaire, en Angleterre, un programme a été lancé en 2009 afin d'avoir un suivi individuel des exploitations agricoles par des experts et une proposition de mesures adaptées et issues d'un inventaire de mesures permettant de protéger la qualité des eaux souterraines (Catchment Sensitive Farming Evidence Team, 2011). Une étude auprès des agriculteurs suite à la mise en place de ce programme a montré que les agriculteurs étaient satisfaits et appréciaient la relation de face-à-face qu'ils avaient avec le conseiller. 58% des agriculteurs ayant reçus un conseil individuel ont mis en œuvre toutes les mesures qui leur ont été proposés. Cette approche individuelle à l'échelle de l'exploitation agricole semble donc réussie et a le potentiel de reconquérir la qualité des eaux souterraines en Angleterre si ce programme est accompagné de subventions (Kay et al., 2012).

Aucun commentaire Ajouter un commentaire

À télécharger