Système herbe

LA DÉMARCHE

Le système fourrager comprend à la fois des prairies temporaires qui rentrent dans une rotation avec des méteils autoconsommées en vert.

Un pâturage tournant dynamique est pratiqué. Le parcellaire est divisée en paddock de 0.8 ha pour les vaches laitières et technograzing pour les autres animaux.

Le méteil occupe 20 ha avec un rendement moyen de 5 t de MS. Il contribue à l'apport en protéines du troupeau.

Le pâturage représente l'essentiel de l'alimentation du troupeau (49%). Avec le pâturage, le milieu est plus sain, les animaux sont en meilleure santé avec moins de mammites.

Les vaches sont entièrement dehors du 1er mars à fin novembre. Elles sont entièrement dedans 1 mois et demi (15 décembre à fin janvier). Le reste du temps elles sont dehors une partie de la journée.

La qualité du fourrage pâturé a permis de maintenir une production de lait produit sans utiliser des concentrés.

Léna et Fabrice renouvellent environ 10 ha par an de prairies temporaires implantées sous couvert du méteil sauf en 2020,  année particulière, où 20 ha prairies ont été réimplantées.

Après un travail du sol superficiel, le méteil est semé.

Les prairies temporaires sont composées d'un mélange de fétuque/luzerne/dactyle/fléole/tréfle blanc/RGA.

La première coupe se fait vers le 15 mai . En général 20 ha sont fauchés lors de la première coupe de foin La production moyenne des prairies temporaires a été estimée à 7T MS/ha. Le foin est récolté en bottes pour une quantité totale de 100T. Le pâturage assure environ 50% des besoins fourragers totaux.

Vaches retournant au pâturage

LES VACHES NOURRICES

Pendant les périodes de vêlages ( 2/3 printemps 1/3 automne), les vaches vêlent aux champs. Fabrice surveille que le veau boit bien le colostrum de la mère, si ce n'est pas le cas il nourrit le veau avec du colostrum stocké. Ensuite il surveille que le veau boit bien, si ce n'est pas le cas le veau est amené sur le site laitier et est élevé au biberon puis au seau. Si le veau boit sous sa mère il reste avec elle et dans le mois Fabrice sélectionne les vaches qui serviront de nourrices aux veaux, les autres intègrent le troupeau laitier. Le sevrage se fait à 6 mois.  La reproduction se fait avec le taureau.

Les futures génisses sont élevées comme des veaux en case individuelle par 2 au biberon. On sélectionne une vache qui sera destinée à devenir nourrice (tempérament inadaptée à la traite, taux cellulaire élevée, une vache très longue à traire…) et on y met 3 petites génisses qui ont 10 jours. On laisse au début la vache et ses veaux en box et moment de la têtée on bloque cette vache au cornadis. On habitue ainsi la génisse puis progressivement on fait sortir la vache nourrice avec ses veaux. On met le taureau. Un lot de … vache nourrice. Le sevrage a lieu début septembre et les vaches pleines réintègre le troupeau.

Les petites génisses pâturent.

Sur le site des vaches laitières, les parcelles sont aménagées et disposent d'abreuvoir. Sur le site génisse en technograzing, un réseau d'eau avec des abreuvoirs mobiles est mis en place. La plupart des parcelles sont aménagées et dispose d'abreuvoir. Seules les parcelles les plus éloignées sont approvisionnées avec une tonne à eau.

Jeunes taurillons pour l'engraissement

ÉTAT SANITAIRE DU TROUPEAU

Un très bon protocole de traite a été mis en place. L'objectif recherche est de prévenir avant tout. Léna et Fabrice ont suivi une formation avec l'adage sur les huiles essentielles (HE). En cas de mammites il est utilisé des HE en 1ère intention et si échec utilisation d'antibiotique  + bouchon trayon - 10 mammites sont détectées par an

Ils pratiquent un traitement sélectif au tarissement (sur résultat leucocytest)

Concernant le parasitisme des traitement alternatifs avec mélange d'HE et traitement sur les veaux sont pratiqués si l'analyse copro est positive ce qui est très rare.

 

RENOUVELER LE BOCAGE ET DÉVELOPPER L'AGROFORESTERIE

7 ha ont été implantés en agroforesterie avec 3 types :

Alignements fruitiers à base de pommiers, poiriers, pruniers, cerisier et noyers
Taillis fourrager pour une production de feuilles et de plaquettes (bois raméal fragmenté et plaquettes pour la litière) à base de mûrier blanc, châtaignier …. Les arbres sont taillés tous les 3 ans
Haut jet à base de chêne, châtaignier, frêne…

INTÉRÊTS DU POINT DE VUE DE L'AGRICULTEUR

Economiques

Agronomiques

Environnementaux

  • Forte réduction des frais d'élevage et vétérinaires
  • Plus d'achat d'aliments
  • Achat de fourrage
  • Pâturage la plus grande partie de l'année
  • Moins de mécanisation
  • Implantation des prairies
  • Apport d'eau dans les parcelles 
  • Maintien d'un sol couvert toute l'année.
  • Trouver le bon dimensionnement du troupeau avec le potentiel herbager et les aléas climatiques.

 Pistes d'amélioration:

  • Trouver la bonne technique pour réussir l'implantation des prairies
  • Jouer sur la taille des animaux à engraisser (bœufs, veaux)

Vidéos

Contact

Léna et Fabrice Monnier

La ferme des Monnier
Le Nugué
35410 Domloup
Email : les.monnier@hotmail.fr