Le projet Terres de Sources : Protéger durablement la ressource en eau

Eau du Bassin Rennais est l'autorité organisatrice du service de l'eau potable sur le Bassin Rennais et gère 16 captages d'eau. Ce syndicat mixte regroupe Rennes Métropole et six communautés de communes qui représentent 76 communes et 530 000 habitants. Les bassins versants d'alimentation en eau potable du Bassin Rennais représentent une surface d'environ 1500 km2, et concernent environ 2000 exploitations agricoles dont les systèmes de production principaux sont : bovin lait, porc et volaille.

Le projet Terres de Sources[1] constitue un levier important de reconquête de la qualité de l'eau en accompagnant le changement de pratiques (réduction des intrants et notamment des produits phytosanitaires), en diversifiant les exploitations notamment vers des productions végétales (légumes, fruits, blé panifiable, sarrasin…) et en favorisant une alimentation plus végétale et moins contaminée par les pesticides.

La première action consiste à acheter une prestation de service de l'eau au travers de l'achat de produits alimentaires issus des exploitations du bassin versants et des zones de captage d'eau et mettant en oeuvre des pratiques encadrées par des clauses contractuelles. Ces pratiques concernent bien sûr les agriculteurs biologiques mais aussi les agriculteurs qui décident d'abandonner certains herbicides et de réduire globalement l'usage des pesticides et de mieux gérer l'azote. Le cahier des charges prévoit notamment l'interdiction d'utiliser les 3 matières actives suivantes : Isoproturon, Diméthénamide et S-Métolachlore.

La seconde action est de développer une marque (Terres de Sources) dans la restauration privée qui permettra d'identifier les produits issus de pratiques vertueuses protégeant la qualité de l'eau. Expérimentés depuis 2019, ces produits marqués se retrouvent aujourd'hui dans 37 magasins.

Ce projet a démarré en 2015 avec le premier marché public expérimental passé avec la Ville de Rennes et a concerné 3 exploitations. Un second marché public a suivi en 2018 et a concerné 15 communes et 20 exploitations. Les prochaines étapes concernent un troisième marché public regroupant encore plus de communes et visant une centaine d'exploitants, le regroupement de l'offre au travers d'une centrale d'achat, la gestion collective du label avec la mise en place d'une SCIC, et le déploiement du label sur d'autres territoires. L'objectif à terme est de contractualiser avec 750 exploitations.

Pour en savoir plus retrouver le webinaire organisé par Solagro avec Eau du Bassin Rennais, centré sur la mise en œuvre opérationnelle du projet avec la participation de Laurent Geneau, Directeur de la Collectivité Eau du Bassin Rennais, Daniel Helle, Coordinateur du projet Terres de de Sources, Philippe Pointereau, Délégué au développement à Solagro.

 

[1] https://www.eaudubassinrennais-collectivite.fr/nos-actions-pour-lenvironnement/labellocal-terres-de-sources/